CERLI - Accueil

Isabelle Casta

Isabelle-Rachel CASTA est Professeur émérite de littérature à l’Université d’Artois ; spécialiste des cultures noire, fantastique et criminelle, elle enseigne plus spécifiquement la dark fantasy ; membre de nombreuses associations (Association des amis du roman populaire, LPCM, Société d'étude de la littérature française du XXe siècle, Société Roman 20-50, A.I.C.L. (association internationale de la critique littéraire), AFRELOCE (association française de recherches sur les livres et objets culturels de l’Enfance), elle appartient au Laboratoire Textes et Cultures, dirigé par le Professeur Weber.

Quelques publications : 

ARTICLES :
 
« Le vampire et la jeune fille : comment grandir à l’ombre de Twilight », in revue Raison Publique n°13, « La littérature de jeunesse : une école de vie ? », s/d Sylvie Servoise, PPS, Paris, 2010, p. 367-378.

« De songes et de sorts »… une esthétique du blockbuster ?, article dans revue en ligne Protéus n°1, hors-thème, s/d Bruno Trentini, janvier 2011, p. 53-59.

« La fièvre dans le sens », in revue en ligne Belphégor vol.9, n°3, numéro thématique « Le Polar politique », s/d S. Lavoie, décembre 2010, http://etc.dal.ca/belphegor/

« Brouillard sanglant sur Sunnydale ! », Strenæ [En ligne], 2 | 2011, Les formes de fiction dans la culture pour la jeunesse, mis en ligne le 21 juin 2011, s/d M. Letourneux, URL : http://strenae.revues.org/295
 
« Sale comme une image », article in revue en ligne A l’épreuve, « Genres et enjeux de légitimation », automne 2016 : lire numéro 3 de la revue À l'épreuve http://alepreuve.com/

« Hors des realia : fantastique (littéraire) et Histoire de France… une union contre-nature ?, in Eaux vives n°4,  juillet 2016, Daniel Leuwers dir., bulletin de l’AICL, pp. 57-71
 
« Barrages dans la Montagne… ou le pays des Morts, dans Les Revenants », Actes du colloque Paysages en séries, ESAV, Toulouse, Marie Maillos dir., 4 mai 2016, in Entrelacs, HS, Revue de LARA-SEPIA, Toulouse II, décembre 2016
OUVRAGES :
 
  1. Nouvelles Mythologies de la mort, Champion, “ BLGC ”, 2007, 228 p.
  2. Étude sur Le Mystère de la chambre jaune et Le Parfum de la dame en noir, de Gaston Leroux, (co-auteur : Vincent Vanderlinden), coll. Résonances, éditions Ellipses, Paris, 2007, 128 p.
  3. Pleins feux sur le polar, « 50 questions », coll. dirigée par Belinda Cannone, Klincksieck, Paris, automne 2012, 206 p.
  4.  Au comble des fictions, jeux intertextuels et récits policiers, éditions universitaires européennes, S. Guberschi dir., Saarbrücke, automne 2016, 73 p.
A paraître :
  1. Autopsies en séries, éditions Vendémiaire, coll. Télévisions, Ioannis Deroide et Véroniques Sales dir., janvier 2018 des
  2. A la tombée des temps : images de décadence,  éditions universitaires européennes, Anne Romanelli ed., janvier 2017
Chroniqueuse littéraire dans revue trimestrielle MILA (WIZO), pour la rubrique « Désir de lire » ; 1ère critique dans numéro 109, décembre 2011, pp. 23-24 : Et te voici permise à tout homme, Eliette Abecassis; 2 critiques dans numéro 110, mars 2012, pp. 25-26 : Chaîne d’or, Batia Kolton, et J’apprends l’hébreu, Denis Lachaud ; 2 critiques dans numéro 111, juin 2012, pp. 20-21 : Le poète de Gaza, Yishaï Sarid et L’Hôtel des Ombres, Jean Touyarot ; 2 critiques dans numéro 112, septembre 2012, pp.17 et 18 : Yolanda de Moshé Sakal, et Histoire des parents que je n’ai pas eus, d’Ivan Jablonka ; 2 critiques dans numéro 113, pp. 21-22 : Israël : le nom de trop ? de Jacques Tarnéro, et Entre deux vies, Esther Orner ; 2 critiques dans numéro 114, mars 2013, pp. 16-17 : Rétrospective, A.B. Yehoshua, et  Tombé hors du temps, David Grossman; 2 critiques dans numéro 115, juin 2013: Heureux les heureux, Yasmina Reza, et Sur la scène intérieure, Marcel Cohen, pp. 17-18 ;  2 critiques dans numéro 116, septembre 2013 : Je n’emporte rien du monde, Clémence Boulouque, et Ma grand-mère russe et son aspirateur américain, Meir Schalev, pp. 19-20 ; 2 critiques dans numéro 117, décembre 2013 : La Bague de Mina, Daniel Goldenberg et J’ai vécu si peu, Eva Heyman, pp. 21-22.  2 critiques dans numéro 118, mars 2014 : A la vie, Léo Levy, et L’homme au complet blanc, Lucette Lagnado, pp. 19-20 ; 2 critiques dans numéro 119, juin 2014 : L’identité malheureuse, Alain Finkielkraut,  et Un nouvel an de pierres, Schmuel T. Meyer, pp. 21-22. 2 critiques dans numéro 120, septembre 2014 : Gouverner au nom d'Allah, Boualem Sansal, et Rutu Modan : La propriété, pp. 17-18 ; 2 critiques dans n°121, décembre 2014 : Le Journal d’Helga, Helga Weissova et Hédi Bouraoui, les valeurs de l’humanisme, F. G. Theuriau dir., pp. 18-19 ; 4 critiques dans numéro 122, mars 2015 : Klezmer, Johann Sfar, Adam et Thomas, Aharon Appelfeld, L’ami retrouvé, Fred Uhlman, et Des racines et des sources, Maurice Dahan, pp. 23-25 ;  2 critiques dans n°123, juin 2015 : Ce qui reste de nos vies, Zeruya Shalev, et  Juifs par les mots, Amos et Fania Oz, pp. 25-26 ; une critique dans n°124, septembre 2015, Mon holocauste, Tova Reich, p. 21 ; 2 critiques dans n° 125, décembre 2015 : 2084 La fin du monde, Boualem Sansal, et Le tort du soldat, Erri de Luca, p. 23 ; 2 critiques dans n°126, mars 2016 : Le Journal, de Riwka Lipszyc, La fiancée de Bruno Schulz, Agatha Tuszynska 2 critiques dans n°127, Mai 2016, p. 23 : Claude Klein, Peut-on cesser d'être juif ?et L’idée d’une tombe sans nom, Sandrine Treiner ; 3 critiques parues dans n°128, septembre 2016 : Ma vie en partage, Martin Gray, p. 20, Le train pour Varsovie, Gwen Edelman, et Rien où poser sa tête, Françoise Frenkel, p. 19
 
 



Créer un site
Créer un site